Blog frannuaire
Divers

Attention : ne pas gerber

Attention : ne pas gerber
Rate this post

Cet avertissement peut paraître très drôle, mais il est fréquemment vu dans les entrepôts ou sur des palettes destinées à la manutention, et il est bien sérieux. Alors, toutes règles de bienséance mises à part, pourquoi ne faut-il pas gerber dans le milieu de l’industrie ?

 

Le monde de la manutention

La manutention désigne l’ensemble des tâches relatives au transport et au stockage des marchandises ou des équipements, principalement dans le milieu industriel. On parle ainsi de manutention de conteneurs sur les ports, quand il faut charger ou décharger ces énormes boîtes de métal de plusieurs tonnes. Ce travail difficile ne peut s’effectuer à la main, et on utilise donc des élévateur industriel pour faciliter le processus et sécuriser les personnes qui en sont chargées. De très nombreuses solutions sont développées, comme la potence murale ou la grue dans les cas les plus extrêmes, et on peut désormais soulever bon nombre de charges parfois très lourdes : on pense notamment à l’exemple des conteneurs cité plus haut. Sans ces
divers outils, le commerce international aurait un tout autre visage, ainsi que l’industrie lourde, la grande distribution ou le bâtiment.

Mais alors, pourquoi ne pas gerber ?

Maintenant que le contexte est plus précis, il est temps de se pencher sur la pépite linguistique qui a motivé l’écriture de cet article. Le verbe « gerber », donc, est un mot du langage familier extrêmement connu qui n’a a priori pas grand-chose à voir avec l’utilisation des chariots élévateurs puisqu’il désigne l’action de régurgiter le contenu de son estomac (de façon peu gracieuse, certes). Bien que ce soit prohibé dans la plupart des sociétés, et qu’il soit probablement mal vu de gerber dans un entrepôt, ce n’est pas de cela dont il est question. Le verbe gerber est à la base formé sur le nom commun « gerbe », qui, bien avant de désigner le contenu régurgité par l’estomac susdit, désigne plutôt une sorte de bouquet : si on vous parle de
gerbe de fleurs, vous saisirez sans doute mieux l’idée.
Le verbe gerber véhicule donc également une notion d’assemblage. En l’occurrence, il en est venu à faire office de synonyme au verbe empiler…d’où l’avertissement « Ne pas gerber » : une pile trop haute exerce un poids conséquent et risque de s’écrouler. Rien à voir, donc, avec la tragique fin d’une soirée trop arrosée…

Autres articles

Pourquoi faire appel à un avocat en droit routier ?

Nathalie

Rapide méthodologie des enquêtes de terrain

Franck

Quelques astuces pour choisir sa pierre de protection

sophie

Objets publicitaires pas chers : vos alliés pour réussir vos évènements

sophie

Les étapes pour créer un cabinet de conseil entreprise

sophie

À la découverte des écoles de commerce

sophie

Un business plan ou plan d’affaire c’est quoi exactement ?

sophie

Gros plan sur la marque Haribo

sophie

La médecine réparatrice et la Première Guerre Mondiale

Franck