Blog frannuaire
Maison et Jardin

Service de ménage, quelles sont les réglementations ?

Service de ménage, quelles sont les réglementations ?
Rate this post

De nombreuses entreprises, mais également des particuliers, font appel à un prestataire de ménage sans toujours connaître les normes légales en la matière. Que doit contenir un cahier des charges de nettoyage de locaux professionnels et comment optimiser le ménage dans une habitation ?

Comment réaliser un cahier de charges pour un service de nettoyage ?

Le cahier des charges est conçu pour rappeler l’obligation de résultat d’un prestataire. C’est aussi valable pour une prestation de ménage. Une visite des lieux avec son interlocuteur s’impose pour identifier les besoins et fixer par avance les services fournis et fixer le prix des prestations. Il ne faut pas hésiter à faire jouer la concurrence, car en France, le secteur du nettoyage rassemble plus d’une dizaine de milliers de prestataires.

Pour rédiger un cahier des charges pour une prestation de ménage, il est indispensable de connaître les techniques et les réglementations qui régissent ce type de service. Selon le Code du travail, toutes les entreprises sont tenues d’offrir un environnement sain à leurs employés. Les sociétés du secteur alimentaires sont dans l’obligation de recourir à des normes spécifiques comme le système Analyse des dangers et points critiques pour leur maîtrise (ADPCM).

Il faut d’abord procéder à un découpage de son établissement en zones en fonction de contraintes liées à l’accueil du public, au personnel et au matériel. Les zones ayant des besoins en nettoyage seront regroupées pour être nettoyées à la même fréquence. Les interdictions pour des raisons de confidentialité doivent être indiquées, par exemple ne pas ouvrit tel placard. Il est recommandé d’exiger l’utilisation de produits respectueux de l’environnement.

Les codes couleur pour optimiser le nettoyage

Il est essentiel d’employer des produits différents en fonction des zones pour maintenir une hygiène correcte. En effet, il est inadmissible qu’une personne qui nettoie une maison utilise les mêmes chiffons pour la lunette des toilettes et les plans de travail de la cuisine, les mêmes serpillières pour la chambre et la salle de bain.

L’astuce pour s’assurer que le matériel ne circule pas d’une pièce à l’autre est d’utiliser un code couleur. C’est d’ailleurs une obligation pour les locaux industriels ou commerciaux afin de contenir la contamination croisée. Il n’y a cependant pas de norme en matière de couleurs, il faut donc créer son propre code couleur, surtout pour les habitations pour lesquelles la réglementation reste floue.

Pour inspirer les particuliers qui envisagent de faire appel à un fournisseur de prestation de ménage, le code couleur suivant est indiqué pour éviter les croisements de matériels et de produits. Le rouge ou le rose est à utiliser pour le nettoyage des toilettes et les zones à haut risque de contamination, le jaune pour les zones à risque moyen comme la douche ou le lavabo, le bleu pour les vitres et le vert pour les zones où il y des aliments comme la cuisine ou le cellier.

Related posts

Comment la domotique peut nous aider dans notre quotidien

Christophe

Le profil d’un bon électricien

Laurent

Comment choisir ses menuiseries extérieures ?

Christophe