Blog frannuaire
Economie et Finances

Comment investir intelligemment l’argent d’un héritage ?

argent d’un héritage
Comment investir intelligemment l’argent d’un héritage ?
Rate this post

Gérer une succession et investir l’héritage

On n’est jamais vraiment préparé au décès d’un proche et certaines démarches sont complexes. Et que faire de l’argent reçu qui a été durement épargné pour vous ?

Les choix de placements sont nombreux, encore faut-il opter pour la bonne alternative.

 

Comment investir l’argent reçu en héritage ?

Lorsque vous bénéficiez d’un héritage, plusieurs options s’offrent à vous en termes d’investissement du capital hérité. Le choix n’est pas toujours évident. Faire un don à vos enfants, souscrire une assurance-vie ou bien privilégier les placements peu risqués ?

Souscrire une assurance vie, donner à ses enfants, investir dans des placements peu risqués : les alternatives d’investissement d’un capital hérité sont nombreuses. Le choix n’est pas toujours évident.

Comment faire le bon choix pour bien investir son héritage ou tout simplement son patrimoine ? Livrets, assurance-vie, sicav, ou immobilier, les solutions d’épargne sont très diverses mais elles ne sont pas non plus incompatibles. Diversifier vos placements est souvent même recommandé, pour ne pas « mettre tous vos œufs dans le même panier ». Dans un premier temps, il est donc important de bien définir vos objectifs et vos projets, car il n’y a pas un choix unique de placement, tout dépend de votre projet, des rendements que vous attendez, du niveau de risque que vous êtes prêt à prendre et de l’organisation de votre patrimoine déjà constitué.

 

Investir l’argent d’un héritage pour percevoir des revenus complémentaires

 

Solutions d’épargne sécuritaires, les fonds en euros des contrats d’assurance sont plébiscités par les épargnants pour leur garanti en capital. Ces fonds en euros sont toutefois tributaires de l’évolution des marchés financiers puisque leurs investissements se font à la fois sous forme d’obligations d’Etat, d’emprunts d’entreprises corporate, d’actions et immobiliers. Ils représentent un bon compromis pour percevoir des revenus complémentaires sans prendre trop de risques.

 

Les SCPI (Société civile de placement immobilier) constituent également une solution intéressante pour investir après avoir reçu un héritage. Ce système d’épargne repose sur l’achat de parts d’une société immobilière, afin de recevoir des revenus de loyers tous les trimestres sans avoir à gérer ou s’occuper du parc immobilier. Purs produits de rendement et non pas de plus-value, les SCPI permettent une diversification des actifs ainsi qu’une régularité des revenus (trimestriels). Le principal inconvénient de cette solution d’épargne réside dans le manque de liquidité disponible rapidement, car c’est un placement à long terme. Pour compenser des frais de transaction élevés et s’assurer de la rentabilité de votre bien, il faut le conserver au moins 10 ans.

 

Investir son héritage dans des produits sûrs

gestion de son patrimoine et héritage

Face à la crise économique et à la versatilité des marchés financiers, les épargnants font preuve de frilosité dans leurs investissements boursiers ces dernières années. Pour investir sur du court terme, les Sicav monétaires et les livrets rapportent très peu, mais il s’agit d’une épargne de sécurité et de précaution.

A la différence des comptes rémunérés et des livrets d’épargne, les Sicav sont rémunérées au jour le jour, mais leur placement induit des frais de gestion. Très peu risquées, les Sicav monétaires proposent un rendement voisin de celui des taux d’intérêt à court terme.

 

Fiscalité de l’Assurance-vie, le bon compromis pour investir suite à un héritage

L’Assurance-vie est une solution de placement qui bénéficie d’un taux plus intéressant qu’un simple livret d’épargne et qui se révèle très avantageuse au niveau fiscal car elle permet de transmettre votre patrimoine au bénéficiaire désigné dans le contrat sans aucune ponction. En effet, tant qu’aucun retrait n’est effectué, les gains issus d’une assurance-vie sont défiscalisés. Si vous effectuez un retrait partiel ou total, vos plus-values qui correspondent à la part des intérêts seront soumises à l’impôt sur le revenu ou à prélèvement libératoire selon votre choix.

L’imposition de vos bénéfices variera en fonction de l’âge de votre contrat, à laquelle s’ajoutera les prélèvements sociaux (CSG et CRDS). Toutefois, en cas de licenciement, de liquidation judiciaire, de mise en retraite anticipée, d’invalidité du souscripteur ou de son conjoint, il est possible de récupérer le capital détenu sur une assurance-vie, sans passer par la case impôt.

Comme vous pouvez le voir, les solutions pour investir un héritage sont multiples et variées et les conseils d’un cabinet de gestion de patrimoine comme Perennity peuvent se révéler judicieux dans votre choix final.

Autres articles

Assurances pour séniors, est-ce avantageux ?

Laurent

Enrichissez vos bases clients et prospects

Oscar

Controleur de gestion Rouen : un métier dédié au budget d’entreprise

Franck

Pourquoi faire appel à un coach en entreprise ?

Journal

Organiser une cessation dans les meilleures conditions

Journal

Comment optimiser votre recrutement en entreprise ?

Journal

Recourir aux services d’un courtier

administrateur

Comment financer la formation CSE ?

Journal

Gestion passive et compte titre ordinaire (CTO)

Mister A.